Blog Les plus belles randos autour de Genève

Publié le 11 septembre 2019 | par Pierre-Alexandre

0

Les plus belles randos autour de Genève

Vous habitez Genève ou vous n’êtes de passage que pour quelques jours et vous souhaitez partir en randonnée ? Les sommets ceinturant la Cité de Calvin offrent de magnifiques panoramas sur le Léman, le Jura ainsi que sur bon nombre de cimes de la Haute-Savoie. Dans cet article, je décris les itinéraires de randonnée qui, selon moi, sont des incontournables autour de Genève. Ces randos sont accessibles à tous et ne présentent pas de difficultés techniques particulières. Je tiens à préciser que la quasi-totalité des points de départ des sorties exposées ci-dessous est atteignable en transports publics. 

Voici les randos qui, de mon point de vue, valent le détour autour de Genève :

  1. Le Salève

Genève et son jet d'eau vus depuis le Salève

Commençons cette liste par un grand classique de l’arc lémanique : le Salève. Appelé aussi « balcon de Genève », le Salève est une terre de loisirs par excellence dans la mesure où l’on y pratique la randonnée, l’escalade, le parapente, le VTT et j’en passe ! Même s’il est possible de monter au Salève avec le téléphérique construit en 1932, gagner le sommet à pied depuis la plaine est une agréable expérience !

De nombreux tracés sont à la disposition du randonneur : le sentier d’Orjobet démarrant au hameau du Coin est une première possibilité. Toutefois, celui-ci comprend des passages câblés et aériens qui peuvent rebuter les personnes sensibles au vide. Le tracé partant du Pas de l’Echelle est sûrement le plus connu puisque celui-ci est accessible avec le bus 5 des TPG. Celui-ci ne présente pas de passages aériens et rallie Monnetier pour ensuite grimper vers le téléphérique. Mon itinéraire préféré quant à lui commence à Etrembières et rejoint le Petit Salève dans un premier temps avant de redescendre sur Monnetier et poursuivre vers le téléphérique. Quel que soit le parcours emprunté, un bon niveau physique est requis, car la montée est assez raide.

Pour le sentier d’Etrembières :

Difficulté : Difficile hiking-icon-difficile 
Altitude : 1277 m
Temps de montée : 2 h 40
Descente : 1 h 50
Dénivelé cumulé : 1030 m
Trajet aller-retour : 15,8 km

En savoir plus sur cette rando

  1. La Dôle

Vue sur la Dôle

La Dôle est un sommet iconique du bassin lémanique bien reconnaissable avec sa grosse « boule » blanche. À la vérité, cette installation pour le moins étrange renferme une station météo ainsi qu’un radar pour l’aviation. La Dôle est un point d’observation de choix sur l’entier de la Chaine du Mont-Blanc ainsi que sur une bonne partie des montagnes du Chablais. La rando que je vous propose est une boucle qui démarre de la gare de St-Cergue et qui emprunte l’itinéraire SuisseMobile n° 5 « Chemin des Crêtes du Jura ».

Cette boucle fait découvrir de magnifiques paysages de plaines typiques de la région du Jura. Je précise néanmoins qu’un certain niveau physique est requis dans la mesure où le tracé mesure presque 16 km au total. Il est possible d’effectuer le parcours dans un sens (St-Cergue — Col de Porte — La Dôle — La Barillette) ou dans l’autre (St-Cergue — La Barillette — La Dôle — Col de Porte), mais je préfère la première option, car la marche d’approche vers le sommet est beaucoup plus agréable.

Difficulté : Moyen hiking-icon-moyen
Altitude : 1677 m
Temps pour la montée : 2 h 10
Descente : 1 h 50
Dénivelé cumulé: 700 m
Trajet aller-retour : 15,9 km

En savoir plus sur cette rando

  1. Le Crêt de la Neige et le Reculet

Vue depuis le Reculet

Avec respectivement 1719 et 1718 m d’altitude, le Crêt de la Neige et le Reculet sont les deux plus hauts sommets du Jura. Malgré des apparences de paisibles collines verdoyantes, ces dernières demandent un effort important de la part du randonneur. En effet, l’ascension est longue et comprend de nombreux passages raides. Le parcours que je suggère présente un itinéraire gagnant les deux sommets et un tracé ne grimpant que le Reculet. Quel que soit le trajet choisi, un bon entraînement physique est requis.

Une fois arrivé au Crêt de la Neige ou au Reculet, l’on ne pourra que rester admiratif devant la beauté du paysage. À l’instar de la Dôle, la vue s’étale des cimes du Chablais et du Giffre à ceux du Massif du Mont-Blanc. Pour les marcheurs utilisant les transports publics, il faut prendre le bus Y des TPG et descendre à l’arrêt « Thoiry, mairie » et suivre la direction du Tiocan pour rejoindre le parking de départ.

Difficulté : Difficile hiking-icon-moyen
Altitude : 1720 m
Temps pour la boucle (Crêt de la Neige + Reculet) : 5 h 15
Temps de montée (Reculet seulement) : 2 h 20
Descente (Reculet seulement) : 1 h 30
Dénivelé cumulé (Crêt de la Neige + Reculet) : 1400 m
Dénivelé cumulé (Reculet seulement) : 1290 m
Trajet aller-retour (Crêt de la Neige + Reculet) : 14,0 km
Trajet aller-retour (Reculet seulement) : 13,1 km
Restrictions : Chiens et cueillette interdits. Bivouac autorisé entre 19 h et 9 h.

En savoir plus sur cette rando

  1. Le Signal des Voirons

Mer de nuages depuis Les Voirons

Située à l’est de Genève, la montagne des Voirons est un classique que je recommande à tous ceux désirant s’initier à la randonnée pédestre. En effet, l’effort à produire pour rejoindre le Signal des Voirons est quasi nul et la vue offerte depuis ce dernier est un des plus beaux du bassin lémanique. En hiver, lorsque la mer de nuages recouvre la vallée, le paysage change complètement de dimension ! Je vous conseille de démarrer du parking du monastère de Bethléem pour grimper au Signal des Voirons puis poursuivre sur la montagne des Voirons afin de gagner la Pointe de Brantaz.

Contrairement aux sorties décrites plus haut, il n’est malheureusement pas possible d’accéder au point de départ en transports publics. Si vous n’avez pas de voiture, vous pouvez utiliser, à titre d’exemple, un service de car-sharing tel que Mobility. 

Difficulté : Très facile hiking-icon-moyen
Altitude : 1480 m au Signal, 1457 m à la Pointe de Brantaz
Temps pour la boucle : 1 h 45
Dénivelé cumulé : 230 m
Trajet aller-retour : 4,6 km  

En savoir plus sur cette rando

This post is also available in English

Tags : , , , , , , , , ,


À propos de l'auteur

Pierre-Alexandre

27 ans, géographe de formation, fondateur et webmaster de Randos-MontBlanc.


Revenir en haut ↑