Questions fréquentes

Par souci de clarté pour les lecteurs du site, j’ai décidé de créer une page spéciale dédiée aux questions que chacun peut se poser en parcourant les fiches itinéraires proposées. Si une question ne figure pas parmi la liste ci-dessous, vous pouvez me contacter par mail, je me ferai une joie de vous répondre et d’ajouter la question à la liste.

+ Pourquoi avoir classé les randos par niveau de difficulté ?

C’est, à mon sens, la meilleure manière pour rendre compte de la gamme d’itinéraires possible dans la région tout en ayant une indication de “faisabilité”, en particulier pour les débutants.

J’aurais très bien pu adopter une taxonomie se basant exclusivement sur le dénivelé positif cumulé, l’horaire ou encore la distance, mais ces composantes ne sont pas très parlantes pour des novices qui, sans expérience du terrain, ne peuvent s’appuyer sur des données théoriques.

Au demeurant, il parait peu pertinent de considérer une seule composante à la fois, puisque la difficulté d’une randonnée se jauge selon la combinaison de ces trois variables.

+ Comment est évalué le niveau de difficulté d’une rando ?

La classification dans chacun des niveaux de difficulté s’opère selon la combinaison de trois variables affichées sur chaque fiche itinéraire : le dénivelé positif cumulé, l’horaire, et la distance totale (aller et retour). À cet ensemble s’ajoute une composante additionnelle dite “technique”, c’est-à-dire la présence ou non de passages aériens et/ou techniques sur le parcours.

Par exemple, deux randos peuvent cumuler un horaire, dénivelé cumulé et distance identiques, mais se classer respectivement dans deux niveaux différents (souvent Facile et Moyen) en raison d’un passage technique et/ou aérien sur le parcours de l’une d’entre elles. Pratiquement, le Lac de Pormenaz, bien qu’ayant un temps de montée, un dénivelé et une distance dignes d’une rando facile, se classe en niveau Moyen par le fait d’un petit passage technique légèrement exposé au vide. Si, pour certains, cela n’est absolument pas un problème, pour d’autres, cela peut sembler plus délicat, d’où ce niveau de difficulté en plus.

Enfin, de rares randos (comme la Tête des Prapators) voient également leur niveau de difficulté augmenté à cause de la raideur du sentier sur une majeure partie de l’itinéraire. Même si le dénivelé parait “acceptable”, les passages raides peuvent sensiblement amplifier la perception du dénivelé, surtout chez les débutants. Dans le cas de la Tête des Prapators, presqu’un kilomètre sur les trois de la montée enregistre une pente moyenne de 38 %, ce qui, sur le terrain, se traduit par une sacrée bonne montée 😀

+ Comment sont calculées les valeurs relatives au dénivelé cumulé et à la distance totale ?

Les indications de dénivelé ainsi que de distance proviennent du Geoportail de l’IGN et sont interprétées avec le logiciel Google Earth, système d’information géographique permettant de visualiser les randos dans un environnement en trois dimensions. Ces données sont enregistrées dans un fichier KML qu’il est possible de télécharger sous le tracé de chaque fiche itinéraire. À noter que la valeur de dénivelé est arrondie à l’entier supérieur.

+ La description de l’itinéraire ne correspond pas à ce que j’ai vu sur le terrain. Pourquoi ?

Il se peut que certaines fiches itinéraires contiennent des erreurs à la suite d’un changement de balisage sur le terrain en raison de décisions des autorités ou changements physiques (glissements de terrain, inondations, etc.). Cela est d’autant plus vrai pour les vieilles randos faites lors des débuts du site entre 2001 et 2005 et que je n’ai pas pu refaire depuis.

Dans ce cas, envoyez-moi un mail, je corrigerai sans délai la fiche descriptive.

+ À quoi servent les numéros associés à chaque rando de la liste complète des itinéraires ?

La classification numérique est un “héritage” de l’ancienne version du site où chaque rando apparaissait sur la liste selon un ordre chronologique ; les lecteurs pouvaient ainsi identifier en un coup d’œil les dernières randos publiées sur le site.

Si ces numéros demeuraient à l’époque d’une aide non négligeable pour se repérer (notamment sur la carte de situation), ces derniers sont désormais peu utiles avec la refonte du site, dans la mesure où chaque niveau de difficulté dispose d’une catégorie propre. En outre, les tags liés à chaque fiche donnent le droit de filtrer les descriptifs selon une autre taxonomie plus spécifique (carte IGN, dénivelé, massif, etc.).

Malgré cela, je continuerai d’utiliser ces numéros sur la liste de sorte à ne pas perturber les lecteurs assidus du site 😉

+ J’aimerais proposer ma propre fiche descriptive d’un itinéraire non décrit. Est-ce possible ?

Randos-MontBlanc.com étant conçu à l’origine plus comme un blog qu’un site communautaire, il n’est pas possible de publier de nouvelles fiches itinéraires en votre nom.

Toutefois, si vous désirez me suggérer une idée de rando ainsi que des indications spécifiques liées au parcours, n’hésitez pas à me contacter. Une fois publiée, je mentionnerai votre nom/pseudo dans la fiche descriptive si vous le souhaitez.



This post is also available in enEnglish