Blog 5 plus belles randos de la vallée de Chamonix

Publié le 3 août 2019 | par Pierre-Alexandre

0

Les 5 plus belles randonnées de la vallée de Chamonix

Ah, Chamonix… la simple évocation du nom de la ville la plus connue des Alpes réveille en chacun de nous une palette de représentations variées. Les Jeux olympiques, le ski, la randonnée, le Mont Blanc, l’alpinisme, l’ivresse des cimes… Ce n’est à vrai dire pas à mon habitude de publier des articles de blog, mais j’ai pensé qu’un petit changement de ligne éditoriale ne pourrait pas faire de mal. Au contraire, pour le randonneur de passage pour quelques jours dans la vallée de Chamonix, il peut être difficile de savoir quelles montagnes gravir… il y a tellement de trésors à découvrir ! 

Dans cet article, vous trouverez les cinq randonnées de la vallée de Chamonix, qui, selon moi, sont des incontournables. Si vous n’êtes dans le secteur que pour quelques jours, je vous conseille vivement d’effectuer ces itinéraires. Vous serez enchantés non seulement par la splendeur des paysages rencontrés, mais également par l’incroyable biodiversité dont regorgent les sites que vous allez voir.

Sans plus attendre, voici les cinq randos que je vous recommande :

  1. Le Lac Blanc (par le Col des Montets ou Tré-le-Champ)

Lac Blanc et vue sur les Aiguilles de Chamonix

Sans hésiter, le Lac Blanc arrive en première position de ma liste de recommandations. Certes, le site est très fréquenté durant la haute saison, mais la qualité des paysages offerts au marcheur est vraisemblablement sans commune mesure ! Niché au cœur de la Réserve naturelle des Aiguilles Rouges, le Lac Blanc est un lac situé à 2352 m d’altitude.

Celui-ci est formé d’une partie inférieure d’une profondeur d’environ trois mètres, ainsi que d’une partie supérieure d’une profondeur d’approximativement dix mètres. Les eaux du Lac Blanc se déversent dans un torrent rejoignant l’Arve en contrebas à hauteur du lieu-dit « Les Îles » au nord de Chamonix. Habituellement, la partie arrière du lac restait enneigée jusqu’à tard dans l’été (mi-août), mais, avec le réchauffement climatique, la fonte de la glace et de la neige sur la partie arrière intervient de plus en plus tôt (fin juin, début juillet).

Le panorama servi au randonneur une fois arrivé au Lac Blanc est tout bonnement ahurissant. Les cimes du Massif du Mont-Blanc paraissent à portée de main ! Deux itinéraires sont possibles pour atteindre le lac : en partant de la Flégère, ou bien en partant du Col des Montets ou de Tré-le-Champ. Le parcours par la Flégère utilise la télécabine éponyme pour ensuite rejoindre le Lac Blanc en moins de deux heures. Selon moi, il est préférable d’opter pour la variante démarrant du Col des Montets ou de Tré-le-Champ. En effet, ces deux tracés sont beaucoup plus sauvages et bien moins fréquentés que l’itinéraire de la Flégère.

Difficulté : Difficile hiking-icon-difficile 
Altitude : 2352 m
Temps de montée : 2 h 45 pour les deux tracés
Descente : 1 h 30 par le sentier de Tré-le-Champ / 2 h par le sentier du Col des Montets
Dénivelé cumulé : 990 m par le sentier de Tré-le-Champ / 970 m par le sentier du Col des Montets
Trajet aller-retour : 8,0 km par le sentier de Tré-le-Champ / 9,4 km par le sentier du Col des Montets
Restrictions : Chiens et cueillette interdits. Bivouac autorisé entre 19 h et 9 h.

En savoir plus sur cette rando

  1. L’Aiguillette des Houches

Vue sur le Mont Blanc et les Aiguilles de Chamonix depuis la Plaine de Carlaveyron

Bien moins prisée que le Lac Blanc, l’Aiguillette des Houches est un sommet que je recommande régulièrement sans hésitation. Située dans la Réserve naturelle de Carlaveyron, l’Aiguillette des Houches culmine à 2285 m d’altitude et domine le village éponyme en contrebas. Cette cime marque à vrai dire la limite ouest du Massif des Aiguilles Rouges et demeure un magnifique point de vue sur le Massif du Mont-Blanc, mais aussi le Massif des Fiz au nord. En plus du panorama exceptionnel, le site est un trésor de biodiversité : en effet, les prairies de Carlaveyron sont ponctuées de petits étangs refuges pour de nombreuses espèces.

L’itinéraire pour gagner l’Aiguillette des Houches démarre au parking du Parc de Merlet (que je vous invite fortement à visiter après la rando) situé au sud de Chamonix. Le parcours décrit une boucle ralliant d’abord le Refuge de Bellachat et ensuite le sommet. Celui-ci redescend après par les Chalets de Chailloux pour rejoindre le parking.

Difficulté : Moyen hiking-icon-moyen
Altitude : 2285 m
Temps de montée : 3 h 15
Descente : 1 h 45
Dénivelé cumulé : 910 m
Trajet aller-retour : 9,1 km
Restrictions : Chiens et cueillette interdits. Bivouac autorisé entre 19 h et 9 h.

En savoir plus sur cette rando

  1. Le Lac Cornu et les Lacs Noirs

Le Lac Cornu, un classique de la vallée de Chamonix

Autre classique du Massif des Aiguilles Rouges : le Lac Cornu et les Lacs Noirs. D’origine glaciaire, le Lac Cornu est un lac naturel culminant à 2276 m d’altitude. Ce dernier dispose d’une superficie de 54,4 ha et d’une profondeur maximale de 22 m pour un volume d’environ 550 000 m3. Les eaux du lac se déversent dans le Torrent du Lac Cornu pour rejoindre la Diosaz plus bas. Plus haut, l’on retrouve les Lacs Noirs composés de deux parties dont les eaux se jettent dans le torrent du même nom dans un premier temps, puis dans le Petit Lac un peu plus bas et enfin dans la Diosaz dans un troisième temps.

Comme à l’accoutumée dans les Aiguilles Rouges, le Lac Cornu et les Lacs Noirs offrent de magnifiques perspectives sur le Massif du Mont-Blanc. Ces derniers sont bien moins fréquentés que le Lac Blanc. Ils constituent donc une idée rando de choix si la foule vous fait peur. L’itinéraire que je propose démarre de la Gare de Planpraz (arrivée de la télécabine qui monte depuis Chamonix) pour grimper ensuite vers le Col du Lac Cornu puis le Col de la Glière pour gagner finalement les Lacs Noirs.

Difficulté : Moyen hiking-icon-moyen
Altitude : 2276 m pour le Lac Cornu, 2540 m pour les Lacs Noirs
Temps de montée : 1 h 45 pour le Lac Cornu, 2 h 30 pour les Lacs Noirs
Descente : 1 h 30 depuis les Lacs Noirs
Dénivelé cumulé : 790 m
Trajet aller-retour : 11,0 km
Restrictions : Chiens et cueillette interdits. Bivouac autorisé entre 19 h et 9 h.

En savoir plus sur cette rando

  1. La Montagne de Peclerey

Départ au Planet (au nord de Chamonix) avec vue sur le Mont Blanc

L’on se rend cette fois-ci à l’est de la vallée de Chamonix pour gravir l’une des montagnes les moins connues du secteur : la Montagne de Peclerey. Située au-dessus du village d’Argentière, cette montagne ravira les randonneurs en recherche de calme et de sérénité. En effet, il n’y a pas beaucoup de monde sur ses sentiers, et les paysages rencontrés sont assez sauvages. Les parties de l’itinéraire les plus marquantes restent sans aucun doute la montée le long de la moraine du Glacier du Tour ainsi que le plateau au sommet offrant une vue magnifique sur à la fois le Mont Blanc et les Aiguilles Rouges.

La rando démarre du parking du Planet et décrit une boucle pour aller en direction du Tour. Puis l’itinéraire grimpe la Montagne du Peclerey et redescend ensuite par la forêt du Grand Chantet. C’est à mon sens le parcours parfait pour s’initier à la randonnée !  

Difficulté : Moyen hiking-icon-moyen
Altitude : 1967 m à la Tête du Grand Chantet
Temps de montée : 1 h 30
Descente : 1 h 20
Dénivelé cumulé : 630 m
Trajet aller-retour : 6,7 km

En savoir plus sur cette rando

  1. Le Balcon Nord

Panorama depuis le Signal de Forbes

Pour terminer cette liste de recommandations, je propose un « monstre » de la vallée de Chamonix : le Balcon Nord. Cette rando est un classique de la vallée. Elle fait en effet découvrir dans un premier temps au randonneur la Mer de Glace pour évoluer ensuite au pied des Aiguilles de Chamonix le long d’un sentier mythique. J’utilise le terme « monstre » à propos du Balcon Nord, puisque l’effort physique requis pour effectuer la totalité du parcours à pied est exigeant : 1550 m de dénivelé cumulé, 16,4 km pour 5 h 30 de montée en tout.

Si vous optez pour l’intégralité du tracé à pied, la descente vers Chamonix depuis le Plan de l’Aiguille est éprouvante avec ses nombreux lacets et passages raides. Heureusement, il est possible de raccourcir l’itinéraire en prenant le train du Montenvers pour rejoindre la Mer de Glace. À la fin, l’on peut emprunter la télécabine de l’Aiguille du Midi pour redescendre dans la vallée.

Le Balcon Nord demeure ainsi une belle conclusion qui donnera très certainement l’envie de conquérir des sommets toujours plus élevés !

Difficulté : Très difficile sans remontées mécaniques hiking-icon-tresdifficile 
Difficile en utilisant une remontée à la montée hiking-icon-difficile 
Moyen pour le Balcon Nord seul hiking-icon-moyen
Altitude : 2198 m au Signal Forbes, 2299 m au Lac Bleu
Temps de montée : 2 h 30 pour le sentier du Montenvers + 1 h 00 pour le signal de Forbes + 2 h 00 pour le Balcon Nord = 5 h 30 de montée
Descente : 2 h 30 depuis le Lac Bleu
Dénivelé cumulé : 1550 m sans les remontées mécaniques pour tout le Balcon Nord
Trajet aller-retour : 16,4 km

En savoir plus sur cette rando

This post is also available in English

Tags : , , , , , , ,


À propos de l'auteur

Pierre-Alexandre

27 ans, géographe de formation, fondateur et webmaster de Randos-MontBlanc.


Revenir en haut ↑