Moyen Vue sur le Léman et Genève depuis le Salève

Publié le 6 juillet 2016 | par Pierre-Alexandre

4

Le Salève

Le Salève demeure sans conteste l’un des incontournables de la Haute-Savoie. Surplombant le bassin Genevois, celui-ci offre au randonneur un inoubliable panorama sur la plupart des massifs alentours. En été, le Salève est le lieu privilégié pour la pratique du parapente et de l’escalade. Le sentier d’Orjobet constitue l’une des nombreuses voies d’accès depuis le bas et permet de découvrir de magnifiques perspectives tout au long du parcours. L’itinéraire est coté « moyen » du fait des nombreux passages aériens et câblés qui, sans être difficiles, demandent de la prudence surtout pour les plus jeunes. Pour les marcheurs désirant un parcours plus long, je propose la variante démarrant d’Etrembières.


  • Difficulté : Moyen hiking-icon-moyen
  • Altitude : 1277 m
  • Temps de montée : 1 h 45
  • Descente : 1 h 00
  • Dénivelé cumulé : 730 m
  • Trajet aller-retour : 6,2 km
  • Carte : IGN 3430 OT

 

Accès

Depuis Annemasse, se rendre à Collonges-sous-Salève, puis prendre la route de la Croisette et se garer au hameau du Coin.

Coordonnées GPS (WGS 84) du départ : 46.132123, 6.157004

Montée

Emprunter la sente à gauche qui débute au parking du Coin. Après une centaine de mètres, sur la gauche, un premier panneau montre les différents itinéraires possibles ; prendre le chemin plus raide et serpentant dans la forêt. Bientôt, on atteint les premiers passages où les plus jeunes doivent faire attention, la montée se faisant de plus en plus abrupte et l’usage du câble devenant nécessaire. On arrive ainsi à la passerelle d’Orjobet qui permet d’entrer dans la grotte que l’on va visiter. Le sentier se fait moins pentu lorsque l’on rejoint une intersection où il faut tourner à gauche en direction de « la Corraterie ». Après une dizaine de minutes, un sentier à droite se dirige vers la falaise où de nombreux grimpeurs assouvissent leur passion : c’est l’endroit idéal pour une petite pause, face à la chaîne du Jura. De là, deux solutions sont possibles : soit continuer à longer la falaise d’escalade pour rejoindre le sommet, soit revenir sur ses pas et suivre la sente pour se retrouver en haut du « trou de la Tine » qu’il s’agit de franchir par un passage vertigineux, mais sans danger. De là, le sommet n’est plus qu’à quelques minutes de marche.

Descente

La descente s’effectue par le même chemin.


Tracé de la rando


Télécharger KML de la rando   Télécharger le tracé (fichier KML)

Album photo du Salève

This post is also available in enEnglish

Tags : , , , , , , , ,


À propos de l'auteur

Pierre-Alexandre

26 ans, géographe de formation, fondateur et webmaster de Randos-MontBlanc.


Revenir en haut ↑