Moyen

Publié le 12 septembre 2012 | par Pierre-Alexandre

11

Le Pic du Marcelly

La sortie au Pic du Marcelly demeure une magnifique randonnée qui décrit une boucle débutant à travers les pâturages du Praz-de-Lys, pour se poursuivre sur les crêtes de la pointe de la Couenasse, avant de se terminer en surplomb du Lac du Roy. Anciennement cotée en « difficile » en raison du passage aérien au Pas de l’Âne, j’ai préféré rétrograder l’itinéraire en « moyen », puisqu’il est possible de contourner la difficulté en empruntant un sentier passant sous le Pic du Marcelly pour remonter quelques mètres plus loin. À noter que le chemin sur les crêtes peut s’avérer délicat pour certaines personnes sensibles au vide, et ce malgré la présence d’un câble lors des passages plus exposés. Une attention toute particulière est requise les lendemains de pluie, le sentier pouvant être très glissant par endroits.


  • Difficulté : Moyen hiking-icon-moyen
  • Altitude : 1999 m
  • Temps de montée : 2 h 00
  • Descente : 1 h 15
  • Dénivelé cumulé : 330 m
  • Trajet aller-retour : 9,5 km
  • Carte : IGN 3429 ET

 

Accès

Depuis Taninges, prendre la direction de Morzine, puis tourner à gauche au Pont des Gets en direction du Praz-de-Lys. Le parking se situe à la sortie du village dans le dernier virage avant le col de la Ramaz.

Coordonnées GPS (WGS 84) du départ : 46.159361, 6.580536

Montée

Le chemin débute sur la gauche de la route en direction du col de la Ramaz. Un panneau fléché indique « Lac de Roy 40 min », lac que l’on atteint beaucoup plus vite en réalité après avoir dépassé les chalets de Véran. Arrivé au lac, contourner par la droite pour aller vers les « Frêtes de Penaille ». La sente devient plus aérienne et amorce le cheminement sur les crêtes vers la pointe de la Couenasse. À un moment, le sentier se divise en deux : il vaut mieux prendre la voie de droite, moins engagée. Le paysage est grandiose sur le massif du Mont Blanc, la vallée de l’Arve, et les pistes du Praz-de-Lys. L’on aperçoit également la gigantesque croix au sommet du Pic de Marcelly. On peut remarquer un sentier qui vient de la gauche depuis le bas du vallon et qui débouche devant un gros bloc et des éboulis : c’est par celui-ci que l’on redescendra. Désormais, l’on est tout près du faîte, au pied du Pas de l’Âne, qui est un passage très délicat, aérien, et sécurisé par des câbles. L’assurance à l’aide d’une corde et d’un mousqueton sur le câble est obligatoire pour les enfants (de même que pour les adultes au pied peu sûr). Heureusement, une variante permet de contourner la difficulté par la face nord du Marcelly : celle-ci s’emprunte sur la droite 100 m avant les câbles. Après une courte traversée, le sentier oblique à droite en direction du sommet.

Descente

Du sommet du Marcelly, reprendre le même chemin jusqu’à la bifurcation à droite vue à la montée. D’ici la descente se fait plus raide, et le sentier chemine jusqu’à une intersection, où il faudra prendre à gauche en direction des Chalets de Roy. Puis, emprunter la sente mal tracée, qui part juste après les chalets sur la droite vers une petite bosse. L’on débouche sur le lac de Roy et rejoint les chalets de Véran, puis le parking.


Tracé de la rando


Télécharger KML de la rando   Télécharger le tracé (fichier KML)

Album photo du Pic du Marcelly

This post is also available in enEnglish

Tags : , , , , ,


À propos de l'auteur

Pierre-Alexandre

25 ans, géographe de formation, fondateur et webmaster de Randos-MontBlanc.


  • Lo74

    Bonjour, savez-vous ce qu’il en est pour le bivouac sur ce terrain ? merci

  • Pauline

    Nous sommes montés aujourd’hui avec 2 enfants de 10 et 13 ans, …et bien avant même le Pas de l’âne nous avons rebroussé chemin car il y a un passage à pic où nous devons tenir un câble pour nous engager sur plusieurs mètres. Certainement que des marcheurs aguerris peuvent passer, nous avons trouvé cela trop dangereux pour nous, pauvres vacanciers amoureux de la montagne mais non entraînés. Pourtant la balade commence très facilement et grimper au dessus du lac est très facile mais ….le vertige….ça ne se commande pas !

    • Ah mince 🙁 Vous auriez pu dans ce cas emprunter l’itinéraire décrit à la descente, cela vous aurait permis d’éviter ce passage délicat 😉

  • Christian-M.

    Bonjour

    Je confirme ce que dit Pauline. Bon marcheur, mais sujet au vertige, j’ai bloqué lors du passage sur le flanc sud-ouest de la Frête de le Penaille qui permet de contourner un pas (avant la pointe de Couennasse) Ce passage est câblé, mais il manque 5 mètres de câble au démarrage. Heureusement, j’avais pris un baudrier qui m’a permis d’enlever la composante « panique » du vertige. Il me restait la composante « perte de l’équilibre », mais en regardant mes pied plus l’encouragement de mes équipiers, j’ai fini par passer.

    Il faut donc avertir les randonneurs sujets au vertige de la difficulté pour eux de ce passage au dévers de la crête.

    Sinon bravo à Pierre-Alexandre pour ce super boulot,

    Bonne soirée

    • Bonsoir,
      J’ai rajouté dans la description une petite ligne à ce sujet. Il semblerait que le sentier se soit pas mal délité depuis mon dernier passage, l’endroit étant assez sensible à l’érosion.

    • Manon

      Bonjour,
      Merci pour cet itinéraire. Sauriez-vous si les chiens sont autorisés sur ce chemin ?

      Merci d’avance

  • Fred

    Bonjour, est il possible de faire cette rando en baskets (trail) ?
    Au vue des récentes chutes de neige je me demande si le chemin est encore « praticable »

  • Allez au Pontet, en descendant par la voie romaine sur Taninges. Il y a un chalet baptisé « Les 4 Jeudis », une des derniére bätisse. Chalet que j´ai récuré à genoux et sous les coups de batons pendant dix ans. Une bâtisse honnie oú j´étais battu et séquestré, voir torturé. Oh les belles vacances….

Revenir en haut ↑