Moyen

Publié le 17 septembre 2006 | par Pierre-Alexandre

12

Le Refuge Albert 1er

Le Refuge Albert 1er est sans doute le seul refuge de haute montagne accessible en famille. En effet, les remontées mécaniques du col de Balme permettent de réduire considérablement le dénivelé à la montée.
La situation du refuge perché au-dessus du glacier du Tour, face aux aiguilles du Chardonnet et du Tour en fait un panorama unique sur l’univers de la haute montagne.
Partout où les yeux se posent, l’éblouissement est total : la sensation d’altitude est intense face aux crevasses de ce glacier imposant que l’on suit tout au long de la montée.
De l’autre coté de la vallée, ce sont les Aiguilles Rouges qui attirent le regard, et tout en bas le village du Tour qui parait bien minuscule.
Depuis l’arrivée du télésiège de Balme, le chemin est bien tracé en direction du refuge Albert 1er. L’itinéraire est sans difficulté : juste un court passage escarpé un peu aérien équipé d’une rampe métallique fait de cette randonnée un objectif incontournable et accessible pour une découverte sans risque de la haute montagne.
Le sentier flirtant, par endroits, avec des pentes abruptes, un bout de corde pour assurer les plus jeunes enfants est conseillé.
Pour la descente, une variante au sentier « normal » permet de longer le glacier sur toute sa longueur et offre un décor qui le rend plus attractif.
Attention, cet itinéraire, bien que plus court, reste beaucoup plus sportif : la descente de la moraine dans les débris de roche est physique et la pente est par endroits très raide et peut effrayer les personnes sensibles au vertige.



  • Difficulté : Moyen hiking-icon-moyen
  • Altitude : 2702 m
  • Temps de montée : 1 h 40
  • Descente : 2 h 30
  • Dénivelé cumulé : 840 m
  • Trajet aller-retour : 8,8 km
  • Carte : IGN 3630 OT

 

Accès

Depuis Chamonix, emprunter la direction Argentière par la N506. Après le village, prendre la petite route à droite en direction du Tour, Montroc. Se garer sur le vaste parking devant la télécabine de Charamillon.

Tarifs et horaires des remontées mécaniques du Col de Balme.

Coordonnées GPS (WGS 84) du départ : 46.003168, 6.946500

Montée

Depuis le parking, emprunter la télécabine de Charamillon puis le télésiège de Balme. À l’arrivée, prendre le sentier à droite qui indique le refuge Albert 1er.
Très peu de montées, mais une longue traversée plein sud face au Mont Blanc jusqu’à une petite fourche où un sentier part à gauche vers le lac très asséché de Charamillon. Continuer jusqu’à rejoindre le chemin qui monte à droite depuis l’arrivée de la télécabine de Charamillon : c’est ce sentier qui sera utilisé pour le retour par la voie normale.
La sente se fait plus étroite pour franchir l’extrémité du Picheu et l’on découvre une magnifique vue sur le glacier du Tour. Le chemin s’encaisse dans la roche et un rapide passage équipé d’une rampe permet de franchir cette partie légèrement délicate.
À l’arrivée sur la moraine à 2484 m, un panneau fait l’intersection avec le sentier pour la variante à la descente.
L’ascension de cette moraine en ligne droite avec le refuge en point de mire est la partie la plus éprouvante, la pente étant raide.
Sous le refuge, le chemin devient plus escarpé, et après de courts lacets, la plateforme de l’ancien refuge Albert 1er apparait ainsi que le refuge de pierre qui nous attend pour une pause bien méritée.
L’odeur des saucisses grillées sur le barbecue nous ouvre l’appétit et le très bon accueil et l’ambiance haute montagne de ce refuge laissera de très jolis souvenirs dans nos têtes.
Ne pas hésiter à continuer le sentier cairné au-dessus du refuge Albert 1er qui amène en surplomb du glacier, très près, face à l’Aiguille du Tour. Le panorama est superbe et la sensation d’isolement totale.
Attention, la rando s’arrête ici ! Ne pas s’aventurer sur le glacier : c’est un autre domaine qui demande expérience, matériel et accompagnement d’un guide.

Descente

Redescendre par le même chemin jusqu’au panneau à 2484m situé sur la moraine et tourner à droite sur le sentier de l’aller. Poursuivre jusqu’à retrouver la patte d’oie et prendre à gauche la sente qui mène à l’arrivée de la télécabine de Charamillon.
De là, suivre le sentier en lacets assez raides qui amène jusqu’au parking.

Variante : Sur la moraine, au panneau, continuer tout droit en laissant sur la droite l’itinéraire classique et descendre en suivant la crête dans les débris rocheux le long du glacier.
La pente est raide et le terrain dérapant. Au bout de la moraine, à la hauteur de la cascade, on atteint la fenêtre du Tour et un bâtiment en béton.
La végétation rare jusque là se fait plus présente et le chemin oblique à droite pour traverser le ruisseau du Picheux.
Devenant très escarpé et par moment assez aérien, le sentier fait rapidement perdre de l’altitude. Après un court passage en forêt, l’on débouche dans une prairie avec deux téléskis.
Continuer et rejoindre le parking, fatigué, mais avec de merveilleux souvenirs dans la tête.



Tracé de la rando


Télécharger KML de la rando   Télécharger le tracé (fichier KML)

Album photo du Refuge Albert 1er

This post is also available in enEnglish

Tags : , , , , ,


À propos de l'auteur

Pierre-Alexandre

25 ans, géographe de formation, fondateur et webmaster de Randos-MontBlanc.


  • Christine

    bonjour, cette randonnée est-elle envisageable depuis le village du Tour ? les remontées mécaniques étant fermées pour l’instant qu’en pensez vous ? Merci !

    • Bonjour,
      Oui, il est tout à fait possible de monter au Refuge comme le montre cette webcam : http://www.chamonix.net/francais/webcams/balme-charamillon
      La piste de ski qui serpente jusqu’à l’arrivée de la remontée mécanique n’est certes pas intéressante, mais s’élève régulièrement, donc cela ne sera pas trop fatigant 😉
      Par contre, je redescendrais par le même chemin, et pas par la variante, car il se peut que de la neige persiste encore.

  • elodie

    Bonsoir,
    Combien de temps/distance peut on continuer après le refuge ?

    • Bonsoir,
      10 min je pense, le glacier étant à proximité du refuge.

  • Ma Elle

    Bonsoir,
    Est-ce que tu sais combien de temps il faut compter depuis le village pour monter ? Je comptais y aller demain.

    • Bonsoir,
      Désolé pour le retard ! Je dirais qu’il faut rajouter 40 min-1 h depuis le refuge 😉

  • Marwa

    Bonjour,
    Comment y accéder à partir du Lac blanc s’il vous plait ?

    • Bonsoir,
      Pour ce faire, il faut prendre le sentier allant du Col des Montets ou de Tré-le-Champ. Puis, il faut suivre la direction du village du Tour 😉

  • GONDRAN Robert GHM

    Il y a une erreur dans le paragraphe Descente : à la patte d’oie on part à gauche pour descendre à la gare d’arrivée supérieure du télécabine de Charamillon.

    • Merci de m’avoir signalé l’erreur, c’est maintenant corrigé !

  • Calamity

    Bonjour ! A partir de quelle période de l’année peut on faire cette rando ? (avec des chaussures de montagnes classiques)

    • Bonjour,
      À partir de début juillet normalement. Toutefois, ces dernières années, on peut parier sur mi-juin sans trop se tromper, le réchauffement climatique faisant son œuvre sur la fonte des neiges.

Revenir en haut ↑