Moyen

Publié le 29 juillet 2007 | par Pierre-Alexandre

7

Le Petit Bargy

Le panorama découvert au sommet du Petit Bargy enchantera les randonneurs désirant contempler la plus grande partie de la chaîne des Aravis.
En effet, l’imposant massif calcaire du Bargy est idéalement situé pour une découverte des Aravis. De plus, de nombreux bouquetins se sont installés sur les pentes raides du Bargy et il est très fréquent de les rencontrer au détour d’un rocher. L’itinéraire décrit une boucle qui, des alpages de Malatrait, monte ensuite en forêt avant de franchir un pierrier très raide, suivi d’un passage dans les lapiaz de la Tête des Bécus pour rejoindre le faîte du Petit Bargy. Le sommet n’est pas indiqué par des panneaux : seul une borne IGN en son sommet matérialise son existence.
La descente passe par le col de l’Encrenaz qui surplombe le Lac Bénit. Un passage exposé demande une attention soutenue ; l’emploi d’une cordelette pour les plus jeunes peut s’avérer utile. L’itinéraire est classé moyen non par l’effort demandé qui est très raisonnable, mais en raison de plusieurs passages délicats, notamment le court pierrier à la montée, et surtout le passage du col de l’Encrennaz qui peut s’avérer dangereux et bloquer les personnes sensibles au vertige.



  • Difficulté : Moyen hiking-icon-moyen
  • Altitude : 2098 m pour le sommet du Petit Bargy
  • Temps de montée : 2 h 00
  • Descente : 1 h 30
  • Dénivelé cumulé : 850 m
  • Trajet aller-retour : 8,4 km
  • Carte : IGN 3430 ET

 

Accès

Depuis Scionzier, monter en direction du Reposoir. Après Le Reposoir, à St-Bruno, prendre à droite le chemin carrossable qui mène à un petit parking environ 300 mètres plus loin.

Coordonnées GPS (WGS 84) du parking : 46.008849, 6.514502

Montée

Rejoindre le chalet de Malatrait puis celui de « La Cha » par la piste forestière. Dépasser le dernier chalet et, à la bifurcation, laisser à gauche le sentier amenant à l’Encrennaz (qui sera celui du retour), pour se diriger en direction de la Forclaz.
Poursuivre la sente en forêt et délaisser à gauche le chemin menant à la grotte. Après une traversée peu pentue, un panneau invite à prendre à gauche en direction de la Tête des Bécus.
Le sentier devient nettement plus raide et s’élève rapidement pour gagner un pierrier très abrupt qui peut être délicat par temps humide. Continuer l’itinéraire balisé par les marques de couleur peintes sur les rochers, et obliquer sur la gauche pour atteindre un passage entre de gros rochers.
Suivre la direction « Encrennaz » jusqu’au sommet peu marqué des Bécus. Une borne IGN assez discrète indique l’altitude. Avancer dans les lapiaz pour rejoindre le Petit Bargy matérialisé par la croix.

Descente

Du sommet, poursuivre face au Grand Bargy et descendre par la sente qui se dirige en contrebas vers le col de l’Encrennaz, très vite rejoint par quelques lacets assez raides.
Le passage du col est délicat sur les premières dizaines de mètres et il ne faut pas hésiter à mettre les mains pour assurer de bonnes prises dans ce passage exposé ; une cordelette pour les plus jeunes peut s’avérer nécessaire. Continuer les quelques lacets dans le sentier caillouteux qui descend dans l’alpage. À gauche, le chemin amène près de la grotte puis redescend sur la Cha.
Continuer et reprendre le sentier de la montée.



Tracé de la rando


Télécharger KML de la rando   Télécharger le tracé (fichier KML)

Album photo du Petit Bargy

This post is also available in enEnglish

Tags : , , , , ,


À propos de l'auteur

Pierre-Alexandre

25 ans, géographe de formation, fondateur et webmaster de Randos-MontBlanc.


  • Philippe

    Superbe rando ! Panorama inoubliable. Merci pour toutes ces indications. Seul hic, nous n’avons pas trouvé le sentier en descente face au grand Bargy vers le col de l’Encrenaz. Sujet au vertige (et randonneur peu chevronné), j’ai demandé à ma compagne – plus téméraire que moi – de faire demi-tour pour revenir au parking par le même chemin qu’à l’aller…

  • Cédric74

    Bonjour. J’aurais une question: comme je compte bivouaquer sur place, le terrain au sommet est-il propice à l’installation d’une tente?

    • Bonsoir,
      Oui, il y a suffisamment d’espace au sommet pour planter la tente 😉

      • Cédric74

        Ma question ne concernait pas tant la place que le terrain: si c’est trop rocailleux, c’est difficile d’y planter une tente. 😉

        • Ahh… je n’avais pas bien lu la question ^^ Alors oui, car il y a une grande plaine herbeuse au sommet 😉

  • Cédric74

    L’une des plus belles balades que j’ai faites (et j’en ai faites quelques-unes grâce à ce site). Un peu technique, mais variée et donnant de superbes panoramas.
    Quelques « reproches » concernant cette page: le temps général est largement sous-estimé (pour une fois!). Comptez une heure de plus en gros, surtout pour prendre des photos et le temps de repérer le balisage à l’aller dans les lapiaz (pas évident!). Les indications données par P-A restent quand même (comme souvent) assez sommaires, voire insuffisantes (ex: après le pierrier de l’allée, il faut de suite le longer par le haut pour regagner la sente et ne pas le traverser tout droit; après le col de l’Entrennaz, il faut descendre tout de suite à gauche et pas continuer un peu tout droit avant de descendre). Le col en question ne pose vraiment aucun souci, alors que la descente de ce col par le grand pierrier reste dangereuse, tout comme la montée dans les lapiaz à l’allée avant d’arriver au sommet des Bécus, surtout par temps humide. Bâtons OBLIGATOIRES! Enfin, je classerais cette balade en difficile et pas en moyen (alors qu’au contraire, celle de Bionnassay en difficile est surestimée).

  • Fred

    Fait la boucle hier, en basquette de trail. Beaucoup de neige au sommet. Très chiant. On retentera cet été

Revenir en haut ↑