Difficile

Publié le 28 juillet 2010 | par Pierre-Alexandre

0

Le Mont de la Belle Combe (Bella Comba)

Très prisé par les randonneurs autour du Mont Blanc, le Val Ferret en impose par la vue incroyable sur le versant italien de la Chaine du Mont Blanc.
Très peu fréquenté, le Mont de la Belle Combe (Bella Comba) figure cependant comme un monumental belvédère sur le spectacle offert par le Val Ferret : une expérience ébahissante s’annonce en perspective.
Presque hors sentier du début jusqu’à la fin de l’itinéraire, Belle Combe n’en reste pas du moins une balade agréable.
Aisé jusqu’à la Bergerie d’Arnuva, la trace devient beaucoup plus discret dans les alpages d’Arnuva, où quelques cairns, usés par le temps, indiqueront le chemin. Malgré tout, un certain sens de l’orientation est requis.
La dernière ascension, en direction de la Tête, s’avère très raide, mais le panorama fait très vite oublier les efforts fournis.



  • Difficulté : Difficile hiking-icon-difficile
  • Altitude : 2701 m
  • Temps de montée : 3 h 00
  • Descente : 2 h 00
  • Dénivelé cumulé : 920 m
  • Trajet aller-retour : 8,2 km
  • Carte : IGC 107

 

Accès

À la sortie du Tunnel du Mont Blanc côté Italien, tourner à gauche à la première épingle en direction du Val Ferret.
Suivre la route sur une douzaine de kilomètres pour atteindre le hameau d’Arnuva et son chalet refuge à droite. Passer le petit pont et suivre la route sur environ 400 mètres, pour venir se garer sur un petit parking au départ de la balade du Refuge Elena, balisé par des panneaux jaunes.

Coordonnées GPS (WGS 84) du départ : 45.868741, 7.047781

Montée

Du parking, revenir en arrière sur environ 500 mètres, pour passer l’aire de retournement des bus, et rejoindre une toute petite prairie sur la gauche, fermée par une chaine.
Une balise peinte sur un bloc rocheux (« 26, Belle Combe ») et un gros panneau blanc d’information marquent le départ du sentier.
Celui-ci décrit plusieurs lacets pour déboucher sur une première intersection dénuée de tout balisage. Prendre à droite, et, quelques lacets plus loin, l’on arrive à la Bergerie d’Arnuva.
D’ici, il faut ignorer les éléments de signalétique : en effet, le sentier balisé menant à Belle Combe longe une belle corniche aérienne surplombant le vallon, mais le tracé est délité et exposé aux chutes de pierres (indiqué par un panneau blanc à l’amorce de la corniche).
Il s’agit donc de couper à travers l’alpage de Belle Combe ; au-dessus de la bergerie, suivre à gauche en direction de la crête dominant le vallon de Belle Combe, afin d’atteindre les ruines d’un deuxième chalet.
De là, il faut continuer à monter en restant bien à gauche, pour apercevoir plusieurs centaines de mètres plus loin, un premier cairn sur une dalle rocheuse. En restant bien à gauche, on arrive à un replat qui permet de distinguer le faîte, tout près.
Descendre dans la combe herbeuse sur un chemin à vache, pour rejoindre rapidement le bas de l’arête de Belle Combe, délimitée par une clôture à bestiaux.
Marcher en direction de la Tête, reconnaissable par une armature en V. Il n’y a pas de trace menant au sommet, il faut couper à travers la pente.

Descente

Redescendre par le même chemin, en prenant soin de bien longer la crête dominant le vallon de Belle Combe, les cairns seront plus faciles à distinguer à la descente.



Tracé de la rando


Télécharger KML de la rando   Télécharger le tracé (fichier KML)

Album photo du Mont de la Belle Combe

This post is also available in enEnglish

Tags : , , , , , ,


À propos de l'auteur

Pierre-Alexandre

25 ans, géographe de formation, fondateur et webmaster de Randos-MontBlanc.


Revenir en haut ↑